Vous m'en direz des nouvelles !

Tiken Jah Fakoly, aux racines du reggae

Audio 49:30
Le chanteur de Reggae Tiken Jah Fakoly.
Le chanteur de Reggae Tiken Jah Fakoly. © Youri Lenquette

Quand on évoque le nom de la Jamaïque, on pense immédiatement au reggae et à son plus célèbre ambassadeur, Bob Marley. Mais au-delà de l’icône disparue en 1981, cette île des Caraïbes est d’abord un formidable creuset musical, dont les racines remontent aux souffrances de l’esclavage. Une source d’inspiration pour beaucoup d’artistes comme pour Tiken Jah Fakoly, qui est allé à Kingston enregistrer plusieurs de ses albums, dont le dernier Racines reprend des classiques du reggae. Mais, le foisonnement musical de la Jamaïque s'expose actuellement à travers l’exposition Jamaica, Jamaica, de Marley aux deejays organisée à la Philharmonie de Paris jusqu’au 13 août 2017. Thomas Vendryes, enseignant chercheur en Sciences sociales à l’Ecole normale supérieure de Paris Saclay, spécialiste du reggae, et co-auteur du catalogue de cette exposition, nous raconte l'histoire de ce courant musical mêlée intimement à l'histoire de ce pays.