Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Accès à Internet en Afrique: «des coupures illégales» pour Me Julie Owono

Audio 05:11
GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Par : Morgane Bona

Cette année, après la coupure qui a privé deux régions du Cameroun d'accès à Internet pendant près de trois mois. La semaine dernière, ce fut le tour du Mali.— Alors que la rue manifeste contre le référendum sur le projet de réforme constitutionnelle, les internautes maliens ont été privés de Facebook et de Twitter sans explication. Pendant deux jours, le million d'utilisateurs de ces réseaux sociaux n'ont pas pu s'y connecter. En Afrique où plus de la moitié des 281 millions d’internautes ont un compte Facebook, ces pratiques illégales sont pourtant en pleine croissance, selon maître Julie Owono, avocate au barreau de Paris et responsable de l'organisation Internet sans frontières.

Publicité

« Certains gouvernements ne lésinent pas sur les justifications, mais il demeure que peu importe les justifications données, aujourd'hui la totalité des cas de coupures constatées par Internet sans frontières ce sont des cas absolument illégaux du point de vue du droit international. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.