Accéder au contenu principal
Chronique transports

«Jamais seul sur la route»: prévenir les dangers du téléphone au volant

Audio 02:52
Photo illustrant la campagne de la Prévention Routière
Photo illustrant la campagne de la Prévention Routière Prévention routière
Par : Laurent Berthault
5 mn

En France, ce week-end marque une première vague importante de départs en vacances, avec de très nombreuses voitures sur les routes, et, hélas, son lot d’accidents. Le nombre de tués sur les routes a augmenté pour la troisième année consécutive en 2016, avec 3 469 décès, un première depuis 1972. Avec, de plus en plus souvent, un responsable désigné : le smartphone.

Publicité

Un accident de la route sur 10 en France serait dû à l’usage du smartphone au volant. C’est une estimation, car il est parfois difficile d’établir sa responsabilité. Ce qui est sûr, c’est que malgré la menace d’un retrait de 3 points sur le permis et d’une amende de 135 euros, les automobilistes continuent à téléphoner, écrire des SMS ou surfer sur le net au volant.

L’association Prévention routière a mené une enquête d’observation dans 80 villes françaises, et les résultats portant sur 20 000 véhicules sont édifiants. 7% des automobilistes téléphonent en conduisant et 13% prennent leur téléphone dès lors qu'ils sont à l'arrêt à un feu rouge ou à un stop.

Alors comment convaincre celui qui sait déjà qu’il est dangereux de téléphoner au volant de s’en passer ? La prévention routière a peut-être trouvé la bonne idée avec sa campagne « Jamais seul au volant ». Rencontre avec Anne Lavaud, déléguée générale de l'association.

Jamais seul sur la route.fr, c’est aussi un site internet de la Prévention routière qui propose un test d’addiction et propose des pistes pour décrocher du smartphone au volant. Vous pouvez y mesurer votre degré de nomophobie, votre addiction au portable.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.