Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Radhouane El Meddeb, face à soi

Audio 49:30
«Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire», de Radhouane El-Meddeb.
«Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire», de Radhouane El-Meddeb. © Christophe Raynaud De Lage

Cette année, parmi les temps forts du Festival d'Avignon, le chorégraphe tunisien Radhouane El Meddeb présente sa dernière création. Intitulée Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire, la représentation a lieu au Cloître des Carmes jusqu'au 25 juillet 2017. Un regard puissant qui interroge et s'interroge sur la société tunisienne d'aujourd'hui. Les musiciens et les danseurs incarnent une Tunisie en pleine mutation. Une création qui tisse un lien personnel entre l'histoire du chorégraphe et celle des artistes vivant aujourd’hui en Tunisie.Dans le cadre du Festival Off d'Avignon, la comédienne Marie-Sohna Condé est sur scène dans une mise en scène de Pascale Henry au Théâtre 11-Gilgamesh-Belleville jusqu’au 28 juillet 2017. Dans les yeux du ciel de l'essayiste et islamologue Rachid Benzine, elle interprète Nour, une prostituée, témoin de l'actualité de son pays. La pièce présente une vision singulière du Printemps arabe et de sa reprise en mains par les gouvernements islamistes à travers la vie et le regard de cette femme de l'ombre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.