Invité Afrique soir

Nord-Kivu: fermeture de bases de la Monusco, le général Commins se veut rassurant

Audio 05:08
Tongu, Nord-Kivu, RD Congo. Rencontre entre le contingent indien de la Monusco et la population civile pour discuter des questions de sécurité générale dans les zones d'opérations, en février 2017.
Tongu, Nord-Kivu, RD Congo. Rencontre entre le contingent indien de la Monusco et la population civile pour discuter des questions de sécurité générale dans les zones d'opérations, en février 2017. MONUSCO/Force

La Monusco va fermer cinq nouvelles bases au Nord-Kivu, l'une des provinces les plus troublées de l'est du Congo. Neuf bases et détachements ont déjà été fermés, cela fait suite à une réduction des effectifs de la mission exigée à l'époque par le gouvernement congolais et confirmé par le Conseil de sécurité des Nations unies. Une coupe dans les effectifs qui pourrait en préfigurer d'autres. Avec la réduction du budget annoncé, notamment par les Américains. Un bataillon de Casques bleus indiens quitte donc la RDC, mais le numéro de la force onusienne, le général Bernard Commins, se veut rassurant. Un nouveau dispositif est en place. Il est l'invité ce soir de Sonia Rolley.