Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Mali: «La mission a pu établir l’existence de deux fosses communes»

Audio 05:35
Des combattants de la CMA à Kidal en 2016.
Des combattants de la CMA à Kidal en 2016. STRINGER / AFP
8 mn

L'insécurité au nord du Mali n'est pas seulement le fait des groupes terroristes. Ces deux derniers mois ont été marqués par un regain d’affrontements directs et meurtriers entre groupes armés dans la région de Kidal, notamment à Anéfis. Les ex-rebelles de la CMA et la Plateforme, un groupe proche de Bamako, se sont mutuellement accusés d'exactions. C'est dans ce contexte que la Minusma a annoncé la découverte de deux fosses communes dans cette zone de combat. On en parle avec Guillaume Ngefa, directeur de la division des droits de l'homme de la Minusma, l'invité de Serge Daniel.

Publicité

« Nous parlons des faits que la Minusma à travers la division des droits de l’homme a vérifiés par l’intermédiaire de missions d’enquête sur le terrain. Nous avons déployé sept missions d’établissements des faits sur le terrain pour récolter des informations, les recouper mais aussi les confirmer. La mission a pu établir l’existence de deux fosses communes. Il ne s’agit pas encore de charniers car nous devons encore vérifier par une mission additionnelle d’établir les circonstances des décès et d’exécutions de ces personnes…(…) Ce que je peux vous dire, aussi bien la Plateforme que la CMA sont responsables de ces violations de la Ligue des droits de l’homme. Certains de ces abus ont été commis indistinctement par les deux groupes »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.