Tous les cinémas du monde

«120 Battements par minute», une fresque bouleversante sur les années-sida

Audio 49:30
Image tirée du film «120 battements par minute», de Robin Campillo.
Image tirée du film «120 battements par minute», de Robin Campillo. © Céline Nieszawer

Notre invité, cette semaine, le cinéaste Robin Campillo, à l’occasion de la sortie de « 120 battements par minute », Grand Prix du festival de Cannes.Ils s’appellent Sean, Nathan, Sophie, Thibault… Ils ont une vingtaine d’années, certains plus. Séropositifs, ou séronégatifs, homos ou hétéros, tous animés d’un feu ardent, l’urgence de vivre… Mais, pour cela, il faut alerter l’opinion et les pouvoirs publics, choquer car la mort rôde.Sean, Nathan, Sophie, Thibault et les autres militent à Act Up Paris, au début des années 90. Ils ont fait palpiter nos cœurs à 120 battements par minute, en mai 2017, quand on a découvert ce troisième long-métrage de Robin Campillo, au festival de Cannes.