Reportage Afrique

Griot par tradition ou par vocation... (série griot 3/3)

Audio 02:25
Morikeba Kouyaté joue de la «kora» lors d'un concert en 2012. Il est griot et continue de chanter l'héritage oral du Sénégal.
Morikeba Kouyaté joue de la «kora» lors d'un concert en 2012. Il est griot et continue de chanter l'héritage oral du Sénégal. CC-by-2.0 Joseph McCarty

Au Sénégal, les griots ont longtemps formé une caste professionnelle à laquelle étaient associées certaines familles : celles des « gewels » en wolof, de la catégorie sociale des artisans. En raison de la lutte contre la discrimination basée sur les castes, de l’urbanisation, et du brassage des cultures, aujourd’hui il est possible d’être issu d’une famille de griot et travailler comme banquier, journaliste, professeur. À l’inverse, les fonctions traditionnelles des griots sont parfois exercées par des Sénégalais qui ne viennent pas de famille de « gewels ». Et tout cela n’empêche pas la transmission de la tradition.