Accéder au contenu principal
Cap océan Indien

Cacao: Madagascar, un petit acteur de grande valeur

Audio 06:59
Les fèves de cacao fermentent dans une boîte en bois, près de Ambanja.
Les fèves de cacao fermentent dans une boîte en bois, près de Ambanja. AFP/Gianluigi Guercia

Le cacao de Madagascar représente à peine 0,2 % de la production mondiale. Avec ses quelque 8 000 tonnes exportées, il pèse peu dans l’économie du pays : à peine 16 millions d’euros en 2016. Rien à voir avec les millions engendrés par la vanille. Il n’en reste pas moins un cacao fin d’exception. Jaunes, rouges, vertes, les cabosses des cacaoyers malgaches recèlent de véritables trésors aromatiques qui font la joie des grands chocolatiers du monde entier. En août vient de démarrer le 2e pic de la saison de récolte à Madagascar. Mais dans le nord-ouest du pays, à Ambanja, la capitale du cacao, les producteurs sont contrariés : leurs fèves de cacao supérieur sont achetées 25 % moins cher qu’il y a 6 mois. Pour le cacao standard, c’est pire : c’est 50 % moins cher ! Philippe Fontayne, producteur, exportateur et administrateur de la plantation Millot à Ambanja nous livre ses analyses.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.