Chronique des matières premières

La Corée du Nord propulse l'or à son plus haut niveau depuis un an

Audio 01:42
L'or, valeur refuge, a progressé de 10% depuis juillet dernier.
L'or, valeur refuge, a progressé de 10% depuis juillet dernier. REUTERS/Tyrone Siu

L'essai nucléaire nord-coréen a fait bondir le prix de l'or. Le dollar faible et l'essoufflement du bitcoin profitent aussi au métal précieux.

Publicité

La Corée du Nord propulse l'or à son plus haut niveau depuis an. Suite au sixième et plus puissant essai nucléaire de Pyongyang, le cours de l'once de métal précieux a progressé de plus de 1% ce lundi, à plus de 1 339 dollars en séance. Si l'on ajoute les remontrances de Moscou à Washington ce week-end, les tensions géopolitiques sont décidément de retour sur le marché de l'or et ce depuis les attentats en Espagne. L'or, valeur refuge, a progressé de 10% depuis juillet dernier.

Mais le retour des investisseurs vers le lingot s'explique aussi par des raisons purement économiques : les banques centrales ont renoncé à intervenir d'ici la fin de l'année pour lever les taux d'intérêt de part et d'autre de l'Atlantique, ce qui dessert le dollar et profite à l'or. Le marché de l'emploi américain est moins bon que prévu, ce qui dessert les actions et profite à l'or. La Chine vient de mettre son nez dans la bulle du « bitcoin », la monnaie virtuelle, du coup les investisseurs commencent à s'en délester, ce qui profite à l'or.

Les tensions entre Pyongyang et Washington entraînent elles aussi des craintes plus économiques que militaires. Quel impact pourraient avoir de nouvelles sanctions des Etats-Unis contre la dictature communiste, s'interrogent les investisseurs ? Et si Washington punissait les banques chinoises qui financent encore largement l'économie nord-coréenne, ces banques chinoises seraient-elles prêtes à se délester d'une partie de leurs immenses réserves de devises américaines ? Ce qui ferait alors s'effondrer le dollar. De rares analystes voient déjà l'or à plus de 5 000 dollars voire 10 000 dollars l'once dans quelques mois ! La majorité des autres exclut ce scénario, se contentant d'une hausse autour des 1 400 dollars à la fin de l'année. Ce qui reste encore très loin du record absolu de 1 920 dollars en 2011 pour l'once de métal précieux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail