Accéder au contenu principal
Le coq chante

Le suivi de la campagne agricole 2017-2018 au Burkina Faso

Audio 26:30
Jacob Ouédraogo, ministre burkinabè de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques.
Jacob Ouédraogo, ministre burkinabè de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques. © RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
31 mn

L’agriculture est la locomotive de l’économie du Burkina. En effet, le secteur agricole représente 40% des exportations burkinabè, et emploie plus de 80% de la population active. Il a connu une croissance appréciable ces dernières années. Cette croissance est due à l’effet conjugué de l’augmentation des superficies emblavées, l’amélioration de la productivité résultant de l’adoption de semences améliorées, l’utilisation des engrais organiques, et la maîtrise de l’eau.

Publicité

Malgré ces potentialités relativement importantes du secteur agricole, une proportion non négligeable de la population n’arrive pas à satisfaire ses besoins alimentaires, en dépit d’un taux d’autoconsommation élevée en milieu rural et l’existence de réseaux de solidarité relativement denses et actifs. Un terme est rentré de plain-pied dans le discours courant : la période de soudure. C’est-à-dire les longs mois où les greniers sont vides alors que la nouvelle récolte tarde à venir. On comprend donc que les autorités, tant gouvernementales que locales, les techniciens d’encadrement et les producteurs eux-mêmes surveillent le déroulement de chaque campagne agricole comme du lait sur du feu.

Cette semaine, dans le sillage du ministre burkinabè de l’Agriculture et des Aménagement Hydrauliques, nous rendons visite de suivi de la campagne agricole 2017-2018 dans les régions du Sahel et du Centre-Nord au Burkina Faso. C’est maintenant une tradition, chaque saison pluvieuse, une délégation ministérielle quitte les bureaux de la capitale pour une tournée générale de suivi de la campagne agricole. Etant entendu que chaque zone agro-pastorale a ses potentialités et ses contraintes. C’est dire que cette sortie au Sahel et au Centre-Nord a été précédée par d’autres visites de terrain. Pour l’essentiel, il s’agit de constater les réalités de la campagne à travers des visites d’exploitation et des échanges avec les acteurs du secteur rural.

En images

 

Invités :
- Ouango Inoussa, directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques de la région du Sahel
- Dah Thomas d’Aquin, agent d’encadrement, chef de l’Unité d’Animation Technique de Dori
- Kaba Gérard, coordinateur pédagogique du Centre de promotion rurale de Djomga
- Sana Pierre Kaboré, directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques du Centre-Nord
- Ouédraogo Faty, secrétaire du groupement de productrices Wendla-Songda du village de Nessemtenga, dans la commune de Boussouma
- Jacob Ouédraogo, ministre burkinabè de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques.

 

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.