Accéder au contenu principal
Débat du jour

Le cinéma à succès est-il condamné à s'autorecycler?

Audio 19:30
Affiche film «Blade Runner 2049».
Affiche film «Blade Runner 2049». Copyright Sony Pictures Releasing France

C'est l'un des films les plus attendus de l'année, et même de ces dernières années. Il sort aujourd'hui (4 octobre) en France et le vendredi 6 octobre 2017, en Amérique du Nord. Ce film, c'est «Blade Runner 2049» du réalisateur canadien Denis Villeneuve. La suite, une trentaine d'années plus tard, d'un film devenu culte, «Blade Runner» de Ridley Scott. Un film qui, en dehors des nombreuses questions philosophiques qu'il soulève, entre quand même dans une vaste tendance, celle des suites, des remakes, re-boot et autres spin off ; en français: nouvelles versions, relances et autres dérivés. Pour ne citer que quelques exemples, l'univers Star Wars, la série des Rocky, les multiples phases de l'univers Marvel, le remake des 7 mercenaires, et on ne parle même pas des films de braquages motorisés. Bref, le cinéma à succès est-il condamné à s'auto-recycler ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :

- Fabrice Leclerc, journaliste à France Info et Paris Match.

- Gaspard Delon, maître de conférences en Etudes cinématographiques à l'Université Paris Diderot – Paris 7.

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.