Accéder au contenu principal
Débat du jour

La fin de l'ISF: un cadeau pour les riches?

Audio 19:30
L'Impôt sur la Fortune.
L'Impôt sur la Fortune. © DR
Par : Nathanaël Vittrant
22 mn

« L’impôt sur la fortune est une contribution de solidarité, pas une revanche contre les riches ; c’est pourquoi le principal problème selon nous, mais il est très épineux, concerne non pas le principe même de l’impôt, mais la définition du meilleur équilibre entre la solidarité nécessaire et la pertinence économique. C’est une simple question de bon sens. » Michel Rocard, alors Premier ministre de François Mitterrand annonçant en 1988 la mise en place de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune. L'ISF vient remplacer l'Impôt sur les Grandes Fortunes, supprimé deux ans plus tôt par la droite. Les débats d'alors ressemblent fort à ceux d'aujourd'hui autour d'une mesure fiscale vue tantôt comme confiscatoire, freinant l'investissement et encourageant l'exil des capitaux ou, au contraire, comme l'outil d'une indispensable redistribution. Comme Michel Rocard, avant lui Emmanuel Macron s'est posé la question de l'équilibre entre solidarité et pertinence économique. Et il a tranché : l'Impôt de Solidarité sur la Fortune sera supprimé, remplacé par un impôt sur la fortune immobilière. La fin de l'ISF : un cadeau pour les riches ? C'est notre débat du jour.

Publicité

Pour en débattre :

- Pierre MADEC, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)

- Jean-Marc DANIEL, économiste, professeur à l’ESCP Europe, auteur du livre « Les impôts : histoire d’une folie française  », éditions Tallandier.

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.