Accéder au contenu principal
Débat du jour

Uber: vers le reflux?

Audio 19:30
Après le 30 septembre 2017, Uber ne pourra plus opérer dans les rues londoniennes.
Après le 30 septembre 2017, Uber ne pourra plus opérer dans les rues londoniennes. REUTERS/Toby Melville

C’est l’entreprise emblématique de la révolution industrielle numérique. A tel point qu’elle est à l’origine du terme générique pour parler de cette révolution, l’Ubérisation. Mais Uber, puisque c’est de cette entreprise californienne qui a révolutionné le transport urbain automobile que l’on parle, Uber donc, ne va plus aussi bien. La réglementation s’adapte à tel point qu’elle est sous la menace d’une suspension de sa licence à Londres, qu’elle a hésité à suspendre son activité sans passer à l’acte ce week-end au Québec. Le fondateur a été renvoyé pour cause de harcèlement sexuel et comportement général plus que douteux. Les chauffeurs se révoltent et une nouvelle concurrence arrive. Est-ce l’heure du reflux et du déclin pour Uber ? C’est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :

- Denis Jacquet, entrepreneur et président de l'Observatoire de l'ubérisation et auteur du livre Ubérisation, un ennemi qui vous veut du bien ?, aux éditions Dunod.

- François Lévêque, professeur d'économie à l’Ecole des mines de Paris et auteur du livre Les habits neufs de la concurrence, aux éditions Odile Jacob.

Rejoignez Le débat du jour surFacebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.