Japon: Shinzo Abe accusé d’instrumentaliser la menace nord-coréenne

Audio 02:34
Devant le chantier de construction d'une base américaine à Okinawa.
Devant le chantier de construction d'une base américaine à Okinawa. RFI/Frédéric Ojardias

Les électeurs japonais se rendent aux urnes ce dimanche 22 octobre pour des élections anticipées, organisées après que le Premier ministre conservateur Shinzo Abe a dissout le Parlement fin septembre, officiellement dans le but d’obtenir le soutien des électeurs sur ses projets budgétaires et sur sa politique nord-coréenne. Shinzo Abe profite d’un regain de popularité notamment lié à ses prises de position très fermes sur la Corée du Nord, alors que Pyongyang multiplie les tirs de missiles et les coups d’éclats depuis plusieurs mois. Mais ses opposants l’accusent d’exagérer et d’instrumentaliser la menace.