Accéder au contenu principal
Reportage international

Le Japon adopte une loi «anti-conspiration» qui suscite l’inquiétude

Audio 02:20
Militants pacifistes devant le chantier de la base 2 à Okinawa.
Militants pacifistes devant le chantier de la base 2 à Okinawa. RFI/Frederic Ojardias

Au Japon, une loi dite « anti-conspiration » permet dorénavant de punir des crimes... qui n’ont pas encore été punis. Supposée prévenir les actes terroristes à l’approche des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, cette législation votée en juin définit 227 nouveaux crimes – dont certains n’ont aucun lien avec le terrorisme. « Elle facilitera les arrestations et les détentions arbitraires », s’alarment les ONG de défenses des droits civiques. La loi inquiète particulièrement les militants pacifistes de l’île d’Okinawa, qui luttent contre la construction d’une nouvelle base militaire américaine.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.