Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

La pièce de théâtre «Djihad» sur la radicalisation fait ses premiers pas au Maroc

Audio 02:09
La pièce d’Ismaël Saïdi (Photo) «Djihad» sur la radicalisation religieuse, va être adaptée en «darija», le dialecte local marocain, dans le but d'être jouée dans les quartiers populaires au Maroc.
La pièce d’Ismaël Saïdi (Photo) «Djihad» sur la radicalisation religieuse, va être adaptée en «darija», le dialecte local marocain, dans le but d'être jouée dans les quartiers populaires au Maroc. ©MIGUEL MEDINA/AFP
Par : Sara Doublier
4 mn

Vue par près de 300 000 spectateurs en Europe, en France et en Belgique. « Djihad », d’Ismaël Saïdi est devenu une pièce de théâtre incontournable qui aborde avec humour et finesse la problématique de la radicalisation religieuse. Lancée en France en 2015, elle a rencontré un succès hors du commun en Europe au lendemain des attentats de Paris et de Bruxelles. Reconnue d’utilité publique en Belgique, elle est aussi programmée dans de nombreux lycées français en guise de message de prévention. La pièce dresse l’odyssée tragi-comique de trois jeunes Belges d’un quartier populaire, partis combattre en Syrie aux cotés des jihadistes. L’auteur, originaire de Tanger, a présenté sa pièce pour la première fois au Maroc – une première dans un pays musulman.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.