Bonjour l'Europe

L'inquiétude des habitants de l’île d’Ulva en Ecosse

Audio 00:04
Une vue du paysage de l'île d'Ulva.
Une vue du paysage de l'île d'Ulva. James Shook/wikimedia.org

Par Marion L’HourAujourd’hui, on parle du défi de cinq personnes, cinq habitants de l’île d’Ulva en Ecosse qui entendent bien continuer à vivre heureux dans leur île paradisiaque. Sauf qu’une menace plane sur ce havre de paix. L’un des six habitants de l’île a décidé au mois de juillet de la mettre en vente ! L’île appartient depuis des années à sa famille de lignée aristocratique. Il l’a mise à prix 4,8 millions d'euros. Depuis juillet, les acheteurs potentiels, des étrangers aux poches bien remplies, se succèdent à Ulva. Les autres habitants essaient de réagir.

Publicité

De notre correspondante à Londres,

Si vous ne connaissez pas Ulva - c’est fort possible vu la taille de l’île et sa position, au large de l’Ecosse -, imaginez des plages immaculées, du calme, des biches, des pierres néolithiques, des collines verdoyantes et sauvages… Un paradis de 1 860 hectares, qui a notamment inspiré le poète Walter Scott. Sauf qu’une menace plane sur ce havre de paix. L’un des six habitants de l’île a décidé au mois de juillet de la mettre en vente !

L’île appartient depuis des années à sa famille de lignée aristocratique. Il a fixé son prix : 4,8 millions d'euros. Et depuis juillet, les acheteurs potentiels, des étrangers aux poches bien remplies, se succèdent à Ulva. Cela fait peur aux autres habitants, qui se disent qu’un nouveau propriétaire risque de vouloir garder le paradis pour lui, et qu’ils devraient alors s'en aller. Ils ont donc pris les choses en main et ont décidé d’acheter eux-même leur île.

Comment comptent-ils s’y prendre ?

Ils ont une chance : c’est la nouvelle loi mise en place par Nicola Sturgeon, la Première ministre nationaliste d'Ecosse. Ce texte permet de réserver, dans les ventes d’avoirs privés, la primeur aux communautés. Une façon de changer les choses en Ecosse, où les quelques familles les plus riches concentrent entre leurs mains l’essentiel de la propriété immobilière et des terrains. Les cinq habitants non propriétaires d’Ulva ont donc lancé une cagnotte sur Internet pour tenter de financer leur acquisition.

Et ça marche ?

Ce n’est pas encore vraiment ça. Ce matin, le site affiche plus de 10 000 livres sterling de dons, on n’y est pas ! Les habitants d’Ulva espèrent pour arrondir cette somme un financement du Scottish Land Fund, fonds mis en place par l’Ecosse justement pour ce genre d’opérations. Il leur reste sept mois pour parvenir à leurs fins.

Objectif affiché : faire revivre l’île qui a compté autrefois 600 habitants, la rendre plus productive et la repeupler. L’exemple, dans cette zone, c’est l’île d’Egg, rachetée elle aussi par ses habitants en 1997 après une série de propriétaires fantasques. Depuis, Egg compte presque deux fois plus d’habitants, de l’Internet rapide, un réseau d’énergies renouvelables et un festival de musique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail