La une de la presse cette semaine à Kinshasa

A la Une de la presse cette semaine à Kinshasa

Audio 02:59
Un agent de la Céni, à Kinshasa, lors de l'élection présideentielle de 2011 (photo d'illustration).
Un agent de la Céni, à Kinshasa, lors de l'élection présideentielle de 2011 (photo d'illustration). AFP PHOTO/ GWENN DUBOURTHOUMIEU

Publicité

Le calendrier électoral tant attendu est là. La Céni, Commission électorale nationale indépendante, a publié ce précieux document dimanche 5 novembre. L’événement a mobilisé la presse kinoise toute cette semaine.

« La présidentielle est prévue le 23 décembre 2018, un nouveau président attendu le 9 janvier 2019 », rapporte Forum des As. Le journal cite le Rassemblement de l’opposition, selon qui, avec la Céni et le président Kabila, on ne saurait espérer l’organisation rapide des élections en vue de l’alternance au pouvoir en RDC.

Le quotidien Le Potentiel emboîte sur la même lancée et livre la position du Rassop (rassemblement de l’opposition), du MLC, de l’UNC et leurs alliés qui dénoncent « un calendrier électoral pas consensuel, mensonger et frauduleux ».

La Prospérité nous explique que le Rassemblement pose des préalables pour participer aux élections : la reconfiguration de la centrale électorale, l’élaboration d’un budget assorti d’un plan de décaissement…

Dans un communiqué publié dans les colonnes du même confrère, Pierre Lumbi - le président du conseil des sages du Rassop  - écrit que « le président Kabila ne doit ni se mêler, ni être mêlé à ce processus électoral… »

L’opposition qui participe au gouvernement est citée, pour sa part, dans L’Avenir. Elle prend acte du calendrier électoral qu’elle juge réaliste, et appelle à la tenue urgente d’une tripartite Céni-CNSA-gouvernement pour se pencher sur les contraintes soulevées par la Céni.

L’Avenir rapporte que les Etats-Unis apportent leur soutien au calendrier électoral. Le journal précise que « l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a salué la promptitude de la Céni à publier un calendrier pour des élections apaisées. »

« Vivement les élections », écrit de son côté Le Maximum. La famille politique du chef de l'Etat a accueilli positivement la publication du calendrier électoral, explique ce journal, se référant à la déclaration de Alain Andre Atundu, le porte-parole de la MP. « Maintenant que le calendrier est là, il faut se mettre en ordre de bataille pour les élections », a déclaré le porte-parole cité par le confrère.

Dernier titre : celui de notre confrère Le Journal, selon qui « Sindika Dokolo lance l’opération "Trompette de Jéricho" ». Le journal fait une allusion claire à l’histoire des Hébreux en errance dans le désert et qui s’apprêtaient à prendre possession de la ville de Jéricho en terre promise.

Selon notre confrère, c’est la voie choisie par l’initiateur du mouvement citoyen Congolais debout pour amener la RDC et son peuple à l’alternance. Son message va de la désobéissance civile jusqu’à l’appel à la mobilisation générale de toute la population congolaise à l’échéance du 31 décembre 2017.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail