Reportage international

Singapour: quand les dialectes deviennent une barrière linguistique

Audio 02:35
Dans les années 1970, près de la moitié des Singapouriens avait pour langue maternelle le Hokkien, ils sont aujourd’hui 12% à parler ce dialect.
Dans les années 1970, près de la moitié des Singapouriens avait pour langue maternelle le Hokkien, ils sont aujourd’hui 12% à parler ce dialect. Getty Images/enviromantic

Anglais, mandarin, malais et tamoul. Voici les quatre langues officielles à Singapour. Officieusement, de nombreux dialectes sont encore parlés dans la Cité-Etat, notamment par les personnes âgées. Suite à des politiques qui ont favorisé, dans les années 1970, l’usage du mandarin et de l’anglais, certains Singapouriens se sont retrouvés coupés de la société. Aujourd’hui, il arrive même qu’au sein d’une famille, grands-parents et petits enfants ne puissent pas communiquer à défaut de parler la même langue.