Accéder au contenu principal
Grand reportage

Le G5 face aux défis sécuritaires du Sahel

Audio 19:30
Les militaires de la force conjointe du G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali, lors de leur première opération, Hawbi, début novembre 2017.
Les militaires de la force conjointe du G5 Sahel, dans la région d'In Tillit, au Mali, lors de leur première opération, Hawbi, début novembre 2017. RFI / Anthony Fouchard
Par : Olivier Fourt Suivre | Anthony Fouchard
21 mn

La construction d'une véritable architecture africaine de sécurité sur le continent, il en sera question, lors du prochain sommet Afrique-Europe à Abidjan, les 29 et 30 novembre 2017alors que les opérations de maintien de la paix de l'Onu ont montré leurs limites en Afrique.Dans la région du Sahel et du Sahara, une initiative régionale a vu le jour, parrainée par la France, mais soutenue par l’Union Européenne et les Etats-Unis: la force conjointe du G5 a été lancée, début juillet 2017, par le président Emmanuel Macron.5 pays de la région, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, mais aussi la Mauritanie, et le Tchad se sont mis d'accord, pour mettre sur pied, une force anti-terrorisme de 5000 hommes, destinée à «occuper le terrain», dans le zones frontalières.(En attendant une éventuelle «force  expéditionnaire» anti-terroriste, dont le G5 parle depuis fin 2015).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.