Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Vague de suicides de mineurs isolés réfugiés en Suède

Audio 19:30
Munir, qui a dû fuir l'Afghanistan après l'assassinat de son père par les talibans, a finalement obtenu un titre de séjour permanent en Suède après deux années d'attente angoissantes, une semaine avant sa majorité.
Munir, qui a dû fuir l'Afghanistan après l'assassinat de son père par les talibans, a finalement obtenu un titre de séjour permanent en Suède après deux années d'attente angoissantes, une semaine avant sa majorité. © RFI/Anne-Françoise Hivert
Par : Laurent Berthault
23 mn

Une vague de suicides et de tentatives de suicide qui provoque un vif malaise en Suède: ceux de jeunes réfugiés mineurs qui se voient refuser le droit de rester en Suède, et qui préfèrent se donner la mort que de retourner dans le pays qu'ils ont fui. Depuis 2015 la Suède a accueilli 35 369 mineurs isolés, dont un tiers d'origine afghane, 40% ont obtenu l'asile, des centaines vivent dans l'incertitude – 5000 attendent toujours une décision ; les autres ont été déboutés – certains expulsés ; la majorité a fait appel et attend. Beaucoup vont mal. Le reportage d'Anne-Françoise Hivert.

Publicité

Un manifestant anti-glyphosate à Bruxelles, le 27 novembre 2017.
Un manifestant anti-glyphosate à Bruxelles, le 27 novembre 2017. REUTERS/Yves Herman

Un mauvais coup pour l’écologie en Europe : le glyphosate sera encore autorisé pendant 5 ans. Le pesticide controversé, soupçonné d’être cancérigène, et très utilisé par les agriculteurs conventionnels, aurait dû voir sa licence expirer dans quelques semaines. On s’attendait à ce que l’Union Européenne fixe un calendrier pour son interdiction. Mais, la majorité des Etats membres de l’UE en ont décidé autrement. Une volte-face provoquée par un seul homme, le ministre de l’Agriculture allemand. A Berlin, le reportage de Julien Mechaussie.

Faute de pouvoir payer des mutuelles privées de plus en plus chères, ils renoncent à se faire soigner. Cela se passe dans un pays réputé pour la qualité de son système de santé, mais plus pour tout le monde. En Suisse, où il n’y a pas de caisse maladie publique, l’assurance-maladie est devenue la 2ème cause d’endettement après les impôts. Le reportage de Katia Mischel.

Une "BlueSummer" (17 700€) du constructeur Bolloré, en recharge dans une station Autolib. Son autonomie est de 200 km en ville, 100 km en cycle extra urbain.
Une "BlueSummer" (17 700€) du constructeur Bolloré, en recharge dans une station Autolib. Son autonomie est de 200 km en ville, 100 km en cycle extra urbain. Rfi/Laurent Berthault

Certaines villes la présentent comme l’une des solutions miracles contre les gaz à effet de serre et la pollution: la voiture électrique. Plusieurs métropoles veulent même interdire les voitures à moteur thermique au profit de voitures électriques. Le point sur l’avancée de cette technologie et des politiques menées en Europe avec Daniel Vigneron, de Myeurop.info.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.