Accéder au contenu principal
Grand reportage

Qatar, 6 mois de blocus et de défi

Audio 19:30
Les ministres des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite Abdelal-Jubeir, des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan, de l'Egypte Sameh Chroukry et du Bahreïn Khalid bin Ahmed al-Khalifa, au Caire, le 5 juillet 2017.
Les ministres des Affaires étrangères de l'Arabie saoudite Abdelal-Jubeir, des Emirats arabes unis Abdullah bin Zayed al-Nahyan, de l'Egypte Sameh Chroukry et du Bahreïn Khalid bin Ahmed al-Khalifa, au Caire, le 5 juillet 2017. © REUTERS/Khaled Elfiqi

Le 5 juin 2017, 4 pays arabes annonçaient la rupture de leurs relations avec le Qatar et le début d’un blocus de ce pays. L’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, Bahrein et l’Egypte accusent le Qatar de « soutenir des groupes terroristes » dans la région, ou encore d’être trop proche de l’Iran. Le Qatar rejette ces accusations et refuse de se plier aux exigences de ses adversaires. Le petit émirat gazier veut montrer qu’il tient bon face à la tentative de blocus, et qu’il poursuit ses projets à commencer par le plus spectaculaire d’entre-eux : l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2022.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.