Accéder au contenu principal
Invité international

Jérusalem: la décision de Trump n’est pas «une bonne nouvelle» pour R. Malley

Audio 06:57
Une vue du Dôme du Rocher dans la vieille ville de Jérusalem, le 4 décembre 2017.
Une vue du Dôme du Rocher dans la vieille ville de Jérusalem, le 4 décembre 2017. ©EUTERS/Ronen Zvulun

La décision du président américain Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme la capitale d'Israël en violation de tous les textes internationaux en vigueur en ce moment, et d'autoriser le déplacement de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem continue de susciter une vague d'indignation. Elle jette aussi une grande incertitude sur le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Robert Malley, vice-président de l'International Crisis Group (ICG) et ancien conseiller de Bill Clinton est l'invité mi-journée de RFI. Il est interrogé par notre correspondante à Washington.

Publicité

Robert Malley, vice-président de l'International crisis group, ex conseiller de Bill Clinton.
Robert Malley, vice-président de l'International crisis group, ex conseiller de Bill Clinton. crisisgroup.org

« Cette décision met en danger des vies américaines, arabes, palestiniennes et israéliennes. Il n’y a aucune justification diplomatique. Cela montre à quel point pour le président Trump, être fidèle à certains engagements par rapport à sa base, est plus important, surtout en ce moment, lorsque sa cote de popularité est assez basse. C’est ça qui semble avoir été plus prioritaire par rapport à toutes les considérations. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.