Accéder au contenu principal
Religions du monde

Jérusalem: le judaïsme à l’épreuve

Audio 49:30
Des agents infiltrés israéliens arrêtent des manifestants à Ramallah, le 13 décembre 2017.
Des agents infiltrés israéliens arrêtent des manifestants à Ramallah, le 13 décembre 2017. REUTERS/Goran Tomasevic
Par : Geneviève Delrue
52 mn

Publicité

Première et deuxième parties - Jérusalem : le judaïsme à l’épreuve

Chrétiens d’Orient : Elle est arrivée toute cabossée sur le parvis de l’Institut du Monde arabe : la 4L de Vincent Gelot est désormais sur un podium devant la belle bâtisse aux moucharabiehs. Avec elle, il aura parcouru 60 000 km du Liban à l’Afghanistan, du Yémen à Jérusalem, à la rencontre des chrétiens d’Orient. Elle restera devant l’IMA jusqu’à la fin de l’exposition « Chrétiens d’Orient : 2000 ans d’histoire » le 14 janvier 2017.
Vincent Gelot raconte cette odyssée dans son livre : « Chrétiens d’Orient périple au cœur d’un monde menacé » (Albin Michel), et propose aujourd’hui les clés de sa 4L aux jeunes tentés par une belle aventure.
On entendra également Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre d’Orient qui a soutenu financièrement le projet de Vincent Gelot.

Jérusalem : le judaïsme à l’épreuve. Le rabbin David Meyer, professeur de littérature rabbinique à la Grégorienne à Rome, est une des rares voix du judaïsme rabbinique à s’opposer à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat hébreu. Il estime que c’est conforter une perception idolâtre de la terre d’Israël, et propose dans le livre qu’il vient de publier avec le diplomate Bernard Philippe, « Europe et Israël : deux destins inaccomplis » (Lessius), une réflexion religieuse permettant de penser autrement Israël, paradoxalement de le « dé-messianiser », et d’abandonner l’obsession de la supériorité démographique juive. C’est pour lui une urgence. Derrière ces « transgressions » à la fois d’ordre religieux, symbolique et politique qui aboutiraient à la création d’un état binational, c’est l’éthique du judaïsme, sa survie même, qui est en jeu.
Dans cette émission, intervient également en ligne de Nîmes, Abdallah Zekri, délégué général du CFCM (Conseil français du culte musulman) et président de l’Observatoire national contre l’islamophobie. Le CFCM, conduit par son président Ahmet Ogras a été reçu à sa demande à l’ambassade des Etats-Unis pour exprimer sa vive désapprobation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.