Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Comment l’Afrique vend son pétrole

Audio 49:30
Un homme passe près d'un champ de pétrole au Nigeria.
Un homme passe près d'un champ de pétrole au Nigeria. Chris Hondros/Getty Images

En cette fin d'année 2017, Eco d’ici Eco d’ailleurs se penche sur une ressource naturelle qui aurait pu être un énorme cadeau pour les économies africaines et qui, au vu des conséquences, a été souvent été qualifiée de « malédiction » : le pétrole. Le continent compte quelques grands producteurs, l’Angola, le Nigéria, l’Algérie, la Lybie qui sont membres de l’OPEP. Mais comment commercialisent-ils leur or noir, comment sont établis les contrats. Sont-ils prisonniers des acheteurs, grands négociants internationaux ou majors pétrolières ? Du Tchad à l’Algérie en passant par l’Ouganda, Eco d’ici Eco d’ailleurs pose ces questions à Luc Désiré Omgba, professeur d’économie à l’université Paris Nanterre.

Publicité

1/ Prenons un exemple. Le Gabon. Yves-Laurent Goma a rencontré à Libreville Charles Chen, un consultant spécialiste du sujet qui a longtemps travaillé pour la compagnie anglo-hollandaise Shell. Charles Chen entre dans le détail des contrats entre les compagnies pétrolières et l’état gabonais.

Interview de Charles Chen

2/ Ce n’est pas la première fois que les autorités tchadiennes sont aux prises avec les sociétés étrangères qui exploitent d’une manière ou d’une autre le pétrole de leur pays. Remontons un peu le temps. Nous sommes en 2014. Au mois d’août, N’Djamena annonce déposer deux plaintes contre la compagnie chinoise CNPC qui refuse de lui verser l’amende d’un milliard deux cents millions de dollars à laquelle elle a été condamnée pour dégradation de l’environnement. Deux mois plus tard, le 28 octobre 2014, le correspondant de RFI à Ndjamena, Madjiasra Nako appelle la rédaction pour l’informer qu’un accord a été trouvé entre les deux parties.

Reportage au Tchad de Nako Madjiasra

3/ Partons en Ouganda. Le pays s’est donné pour objectif de devenir un pays producteur de pétrole. Un projet ambitieux avec la construction du plus long pipeline chauffé au monde partant du lac Albert et reliant le port de Tanga en Tanzanie. Un projet mené par le gouvernement ougandais en partenariat avec un consortium de compagnies pétrolières : Total, Tullow et Cnooc. 1,2 milliard de barils de pétrole sont exploitables et le début de l’exportation est prévu pour 2020. Mais l’Ouganda a-t-il les moyens de ses ambitions ? C’est un reportage Eco d’ici Eco d’ailleurs signé Charlotte Cosset à Kampala qui commence à l’ambassade de France.

Reportage en Ouganda

4/ En Algérie, l’argent des recettes de l’exploitation du pétrole est consignée dans le « Fonds de régulation des recettes ». Ce fonds contenait 7 milliards de dollars fin 2016. Mais les revenus du pétrole ont chuté, et cela pousse l’état a rationalisé certaines dépenses. Ainsi, le prix de l’énergie (essence, électricité...) est revu à la hausse depuis 3 ans, certains chantiers sont à l’arrêt, faute d’argent. C’est un reportage Eco d’ici Eco d’ailleurs signé Leïla Berrato à Alger.

Reportage à Alger de Leila Berrato

5/ En tout cas, souvent, les fonds générés par les revenus pétroliers ne sont pas également partagés. C’est en particulier le cas au Nigeria. Ecoutez ce reportage signé Moïse Gomis et diffusé sur les antennes de RFI le 10 octobre 2016.

Reportage au Nigeria de Moïse Gomis

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.