Accéder au contenu principal
Atelier des médias

Comprendre la neutralité du net et les conséquences de son abrogation aux Etats Unis

Audio 49:30
Une manifestation pour défendre la neutralité du net (Image d'illustration).
Une manifestation pour défendre la neutralité du net (Image d'illustration). CDEL Family via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)

Le 14 décembre 2017, l’autorité de régulation des communications américaine, la FCC, a voté la fin de la neutralité du net sur le territoire des Etats Unis. C’est un tournant dans l’histoire d’Internet qui peut avoir des implications très importantes sur le réseau. L’Atelier des médias et ses invités tentent cette semaine d’expliquer ce qu’est la neutralité du net, qui sont ses opposants et ses partisans, et ce que signifie la décision de la FCC pour l’avenir du réseau des réseaux aux Etats-Unis, en Europe ou en Afrique.

Publicité

Vous êtes sur Internet. Vous allez sur Facebook, Netflix, le site de RFI ou de l’association de votre quartier. Vous pouvez accéder à tous ces sites et services Internet, à la même vitesse et pour le même abonnement : c’est grâce à la neutralité du net. Ce principe oblige les fournisseurs d’accès à Internet à traiter sans distinction leurs clients et les services qu’ils utilisent, qu’ils soient proposés par une multinationale ou une petite société.

Aux Etats-Unis, la neutralité du net vient d’être abrogée. Quelles conséquences pour Internet, pour les entreprises et les internautes ? Quels sont les arguments pour et contre ce principe ?

Pour répondre à ces questions, l’Atelier des Médias réunit quatre spécialistes du sujet :

  • Pierre Louette, président de la Fédération française des Télécoms et directeur général délégué chez Orange,
  • Julie Owono, avocate, directrice exécutive de l’association Internet sans frontières,
  • Grégoire Pouget, président de Nothing2Hide, une association qui aide journalistes et militants à protéger leurs données,
  • Olivier Tesquet, journaliste à Télérama, spécialiste des questions liées au numérique et à Internet,
  • Elodie Vialle, responsable du bureau journalisme et technologie chez Reporters sans frontières (RSF).

Pour aller plus loin :

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.