Accéder au contenu principal
C'est pas du vent

2. Areva au Niger: une population sacrifiée

Audio 26:30
Un ordinateur portable, des compteurs Geiger et des capteurs pour la mesure du radon sont remis au président de l’ONG AGHIR IN’MAN (M Almoustapha ALHACEN) par le directeur du laboratoire de la CRIIRAD (Bruno Chareyron).
Un ordinateur portable, des compteurs Geiger et des capteurs pour la mesure du radon sont remis au président de l’ONG AGHIR IN’MAN (M Almoustapha ALHACEN) par le directeur du laboratoire de la CRIIRAD (Bruno Chareyron). © Criirad 2003

Cela fait 40 ans que l’entreprise française Areva exploite de l’uranium près d’Arlit, au nord du Niger. Ce gisement représente un tiers du minerai importé par Areva pour faire fonctionner les centrales nucléaires françaises, mais à quel prix social et environnemental ?(Rediffusion du 30 septembre 2017)

Publicité

Invités :
- Almoustapha Alhacen qui vient de recevoir le prix Résistance du jury international Nuclear free futur award pour le combat qu’il mène avec son ONG Aghirin’Man depuis 2002.
- Bruno Chareyron, ingénieur en Physique nucléaire, chef du laboratoire de la Criirad.

Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD détecte des ferrailles radioactives issues des usines d’extraction de l’uranium, en vente sur le marché à Arlit.
Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD détecte des ferrailles radioactives issues des usines d’extraction de l’uranium, en vente sur le marché à Arlit. © Criirad 2003

Afin de soutenir l’action de l’ONG Aghirin’Man qui souhaite renforcer la surveillance indépendante dans l’ensemble de la région d’Agadez, vous pouvez contribuer à la collecte de fonds lancée par l’association française « Les Amis d’Aghirin’Man ».

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.