Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Tunisie: «Ce n’est pas nouveau, il y a une sorte de feu qui couve»

Audio 02:23
Une étudiants lance des slogans lors d'une manifestations contre les hausses des prix et des taxes, à Tunis, le 9 janvier 2018.
Une étudiants lance des slogans lors d'une manifestations contre les hausses des prix et des taxes, à Tunis, le 9 janvier 2018. REUTERS/Zoubeir Souissi

Les contestations sociales continuent de monter en Tunisie depuis quelques jours. Hier, de violentes manifestions contre l’augmentation des prix ont tourné à la confrontation avec les forces de l’ordre dans plusieurs villes du pays. Ces tensions sociales sont-elles une simple poussée de fièvre ou faut-il craindre un embrasement ? C'est la question que l'on se pose ce soir sur RFI à Kmar Bendana, professeure d'histoire contemporaine à l'université de La Manouba, dans la banlieue nord-ouest de Tunis.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.