Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Iran: partie serrée pour Rohani

Audio 49:30
Des partisans du régime iranien brandissent des affiches à l'effigie du président Hassan Rohani et du Guide suprême Ali Khamenei, le 3 janvier 2018 à Qom, au sud de Téhéran.
Des partisans du régime iranien brandissent des affiches à l'effigie du président Hassan Rohani et du Guide suprême Ali Khamenei, le 3 janvier 2018 à Qom, au sud de Téhéran. © AFP/Mohammad ALI MARIZAD

La réponse de l’Etat iranien aux manifestations révèle de profondes fractures dans l’establishment politique du pays. Le président iranien a, entre ses mains, une opportunité unique d’effectuer un réel virage, et de devenir le champion des réformes en profondeur qui s’imposent. 2018 marque le quarantième anniversaire du processus révolutionnaire qui aboutit au départ du Chah en 1979. En ce début d’année, l’Iran se trouve dans un climat d’incertitudes, tant à l’intérieur de ses frontières qu’à l’extérieur, Washington soufflant le chaud et le froid au-dessus de l’accord sur le nucléaire iranien.

Publicité

Invités :

  • Azadeh Kian, professeure de Sociologie politique à l’Université Paris Diderot-Paris 7. « La République islamique d’Iran », éditions Michalon.
  • Bernard Hourcade, directeur de recherches. CNRS « Géopolitique de l’Iran », Armand Colin.
  • Thierry Coville, chercheur associé à l’Iris. « Iran, la révolution invisible », éditions La Découverte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.