Accéder au contenu principal
Débat du jour

La gastronomie française est-elle toujours en première ligne?

Audio 19:30
Le Guide Michelin a dévoilé son palmarès 2018, le 5 février, à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Les chefs Marc Veyrat (en noir) et Christophe Bacquié (poing levé) raflent trois étoiles.
Le Guide Michelin a dévoilé son palmarès 2018, le 5 février, à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Les chefs Marc Veyrat (en noir) et Christophe Bacquié (poing levé) raflent trois étoiles. © REUTERS/Gonzalo Fuentes

Deux triple étoilés, 50 étoilés de plus. la livraison 2018 du fameux Guide Michelin a été rendue publique hier (5 février 2018), avec son lot de récompenses pour les restaurants français les plus en vue. Mais avec de grands chefs qui demandent à quitter le précieux guide rouge, la mort de Paul Bocuse, l'inspirateur de tous les grands chefs français la multiplication des classements internationaux où ils ne sont pas franchement dominants, et des initiatives gouvernementales pour mettre en avant la gastronomie française, ce qui prouve que ce n'est plus si évident, la cuisine française a de quoi se mettre à douter d'elle-même. La gastronomie française est-elle toujours en première ligne ?

Publicité

Pour en débattre :

- Patrick Rambourg, historien des pratiques culinaires et alimentaires. Auteur du livre « Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises », éditions Perrin

- Chihiro Masui, journaliste japonaise, auteure de nombreux livres culinaires, entre autres sur le jeune chef japonais Kei Kobayashi qui a obtenu une seconde étoile au Guide Michelin en 2017. « Kei », éditions du Chêne.

Rejoignez Le débat du jour surFacebook ou sur Twitter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.