Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Turquie: que reste-t-il du HDP pro-kurde?

Audio 19:30
L’appel du HDP au congrès du 11 février 2018 à Ankara en Turquie.
L’appel du HDP au congrès du 11 février 2018 à Ankara en Turquie. © HDP Facebook
Par : Catherine Rolland

Le tout jeune parti pro-kurde avait fait sensation aux élections de 2014-2015, en séduisant des millions d’électeurs grâce à son leader charismatique Selahattin Demirtas. Le mouvement se réunit pour faire le point, le 11 février 2018, à Ankara, car il a désormais du mal à se faire entendre. Dans un climat de guerre entre les forces turques, le PKK et son émanation syrienne, le PYD à Afrin, 9 de ses députés mais aussi des dizaines de ses maires et des milliers de ses militants sont aujourd’hui en prison. Anne Andlauer.

Publicité

Le Royaume-Uni choisit de regrouper ses prisonniers radicalisés
Surpopulation, vétusté des lieux, radicalisation islamiste, manque de surveillants, voilà les maux dont souffrent les prisons françaises, et ce ne sont pas les seuls. Le personnel pénitencier était en grève en janvier 2018, après l’agression de 3 gardiens par un détenu radicalisé à Vendin-le-Viel dans le Nord.
Les grévistes ont obtenu que des ailes spéciales soient bientôt réservées aux terroristes. Plusieurs pays européens ont déjà opté pour cette solution, dont le Royaume-Uni récemment. Mais, la décision est toujours controversée. Marie Billon.

Des agriculteurs bio en réseau européen
C'est une révolution verte. Des agriculteurs bio et des scientifiques unissent leur force, depuis 2016, pour trouver des alternatives aux techniques de rendement utilisées dans l’agriculture conventionnelle.
Tous se sont réunis au sein d'un réseau : Ok net Arable. Douze Etats membres en font partie, et de belles idées germent dans les têtes des paysans belges, notamment dans celle de Thierry Beaucarme. Ses champs de poireaux et de choux s'étendent non loin de Mouscron. Alice Debatis de la RTBF est partie à sa rencontre.

La France est-elle redevenue attractive ?
Du « Choose France », du grand raout à Versailles avec 140 grands patrons étrangers, au « France is back », devant le Forum économique de Davos, le Président Macron ne ménage pas ses efforts pour vanter l’attractivité économique retrouvée de la France. Cette attractivité se mesure, notamment, par le volume d’investissements étrangers dans un pays. Alors, la France revient-elle vraiment de loin quand on la compare à ses voisins européens ? Daniel Vigneron, de MyEurop.info.

Emmanuel Macron, pendant le dîner au sommet «Choose France», dans le château de Versailles, le 22 janvier 2018.
Emmanuel Macron, pendant le dîner au sommet «Choose France», dans le château de Versailles, le 22 janvier 2018. © REUTERS/Thibault Camus

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.