Reportage Afrique

Ouganda: un médecin vent debout contre les avortements clandestins

Audio 02:28
Une campagne de sensibilisation pour la contraception dans la campagne ougandaise. Beaucoup de femmes ont des grossesses non désirées, faute de contraception.
Une campagne de sensibilisation pour la contraception dans la campagne ougandaise. Beaucoup de femmes ont des grossesses non désirées, faute de contraception. RFI/Charlotte Cosset

Le Dr Charles Kiggundu travaille dans le plus grand hôpital public de la capitale depuis 1980. Il est gynécologue et est devenu le médecin en charge des avortements dans ce pays ou pourtant l’avortement est illégal. Dans les rues de la capitale, des affiches proposent des avortements clandestins. Selon les statistiques, près de 25% de la mortalité maternelle en Ouganda est dûe à des avortements réalisés hors cadre médical. D’abord spécialisé dans les soins post-avortements, la dure réalité a poussé le Dr Kiggundu à se focaliser sur l’avortement en lui-même.