Reportage international

L'Ulster, 20 ans après les accords de paix

Audio 02:34
A l'origine temporaire, le «mur de la paix», en béton et réhaussé de grillage, est toujours là 50 ans plus tard.
A l'origine temporaire, le «mur de la paix», en béton et réhaussé de grillage, est toujours là 50 ans plus tard. Flickr/Nico Kaiser/ 2.0 Generic (CC BY 2.0)

L’Irlande du Nord célèbre ce mardi 10 avril les 20 ans des accords de paix du Vendredi saint. Un texte signé le 10 avril 1998 par la Grande-Bretagne, l’Irlande, les Etats-Unis et l’Union européenne qui a mis fin à 30 ans de violences intercommunautaires. Si le processus de paix est bien ancré dans la société nord-irlandaise, celui de la réconciliation entre catholiques et protestants a encore du chemin à faire. En témoignent la centaine de « murs de la paix » qui sépare toujours les communautés par endroits, notamment à Belfast où ces barrières incarnent toujours la peur d’un retour aux affrontements.