Reportage Afrique

[Série Afrique du Sud] L'éternel conflit de redistribution des terres 1/3

Audio 02:30
Des vignobles en Afrique du Sud. Depuis 1994, il y a eu presque 80 000 demandes de restitution de terres par des Noirs sud-africains. Les demandes aboutissent s’il est prouvé que la terre a bien été volée à son propriétaire depuis 1913.
Des vignobles en Afrique du Sud. Depuis 1994, il y a eu presque 80 000 demandes de restitution de terres par des Noirs sud-africains. Les demandes aboutissent s’il est prouvé que la terre a bien été volée à son propriétaire depuis 1913. Waldo Swiegers/Bloomberg via Getty Images

En Afrique du Sud, la question de la répartition des terres est toujours très sensible, marquée par un déséquilibre flagrant entre fermiers blancs et fermiers noirs. Ce débat a refait irruption dans le pays après l’arrivée au pouvoir de Cyril Ramaphosa en février. Une motion a été passée au Parlement pour changer la Constitution et y inscrire le principe d’expropriation de fermiers sans compensations financières. Cette question de la terre déchaîne les passions. Beaucoup de conflits ont lieu entre des Sud-Africains noirs demandant des terres et Sud-Africains blancs s’accrochant à leurs fermes. Mais contrairement à l’idée répandue, ce n’est pas tant les fermes qui sont au centre des demandes, mais plutôt le droit d’accéder à la propriété.