Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

L’après-Zuma en Afrique du sud: quelle marge de manœuvre pour Cyril Ramaphosa?

Audio 49:00
Le président Cyril Ramaphosa devant le Parlement sud-africain, le 20 février 2018.
Le président Cyril Ramaphosa devant le Parlement sud-africain, le 20 février 2018. AFP/Rodger Bosch

Son prédécesseur Jacob Zuma lui a laissé en février un pays gangrené par la corruption, une nation arc-en-ciel où 24 ans après la fin de l’apartheid, la population noire des zones rurales et des townships regarde avec colère la minorité blanche et une élite noire devenir de plus en plus riche. Dans une Afrique du Sud où le taux de chômage frôle les 28%, où la xénophobie gagne du terrain, comment le nouveau président Cyril Ramaphosa peut-il reconquérir les électeurs perdus de l’ANC, d’ici aux élections générales d’avril 2019 ? Quels sont ses chantiers prioritaires ? Réussira-t-il à relancer l’économie ? Que faut-il attendre de la réforme agraire annoncée quelques semaines après son arrivée au pouvoir ?

Publicité

Invités :
- Nicolas Pons-Vignon, enseignant chercheur au CSID de l’Université de Witts en Afrique du Sud.
- Victor Magnani, chercheur à l’IFRI, l’Institut français des relations internationales.
- Georges Lory, journaliste, écrivain, ancien diplomate, traducteur de Nadine Gordimer et John Coetzee, tous deux Prix Nobel de littérature.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.