Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

La crise anglophone au Cameroun: les origines

Audio 19:30
Une rue de Bamenda bloquée par des manifestations contre le gouvernement, le 8 décembre 2016. Bamenda est une des villes anglophones les plus importantes du Cameroun.
Une rue de Bamenda bloquée par des manifestations contre le gouvernement, le 8 décembre 2016. Bamenda est une des villes anglophones les plus importantes du Cameroun. REUTERS/Stringer
Par : Elikia M'Bokolo
21 mn

Voici encore un des effets pervers du colonialisme. Au sortir de la Première Guerre mondiale, la Société des nations, ancêtre directe de notre ONU, a cru bien faire de partager le Cameroun, ancienne possession de l’Allemagne vaincue, entre les vainqueurs, France et Royaume-Uni ! Pendant plus de 40 ans, le Cameroun sera coupé en deux, soumis à deux régimes coloniaux très différents dans presque tous les domaines ! Malgré les mises en garde et les demandes des élites camerounaises dès les années 1930, ce double régime va durer jusqu’à l’indépendance. Un double héritage institutionnel, juridique, politique et intellectuel, lourd à porter, très difficile à gérer. Avec la professeure Bouopda Pierre Kamé, auteur de La crise anglophone au Cameroun, chez L’Harmattan.

Publicité

«La crise anglophone au Cameroun», de Bouopda Pierre Kamé.
«La crise anglophone au Cameroun», de Bouopda Pierre Kamé. Editions L'Harmattan

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.