Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Romain Goupil, Mai 68 et l'Histoire en marche

Audio 48:30
Des manifestants en grève marchent sous une pancarte à l'effigie du président de Gaulle proclamant «La chienlit c'est lui» à Paris le 29 mai 1968, pendant la grève générale de mai 1968, lors du défilé organisé par la CGT.
Des manifestants en grève marchent sous une pancarte à l'effigie du président de Gaulle proclamant «La chienlit c'est lui» à Paris le 29 mai 1968, pendant la grève générale de mai 1968, lors du défilé organisé par la CGT. UPI/AFP

Le cinéaste Romain Goupil est certainement avec Daniel Cohn-Bendit, l'une des grandes figures de Mai-68. On lui doit l'un des documentaires les plus authentiques, parce que filmé de l’intérieur, sur ces événements qui ont bouleversé, il y a 50 ans, la société française. Réalisé en 1982 Mourir à 30 ans est aussi un film émouvant parce qu’il est dédié à celui qui fut son meilleur ami, Michel Recanati, qui choisit de se suicider dix ans après Mai-68. Mourir à 30 ans de Romain Goupil, lauréat de la Caméra d'Or en 1982 au Festival de Cannes, ressort aujourd’hui dans un coffret spécial Mai-68 aux éditions Potemkine.Vincent Chambarlhac est maitre de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Il a co-écrit avec Julien Hage et Bertrand Tillier : Le trait 68. Insubordination graphique et contestations politiques 1966-1977, un beau livre paru aux éditions Citadelles et Mazenod qui s'attache à l'étude des slogans, des images et des graphies qui symbolisent l'insubordination graphique de Mai-68 et de son héritage.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.