Débat du jour

Les femmes sont elles les plus dangereuses des jihadistes?

Audio 19:30
Un drapeau du groupe Etat islamique retrouvé dans Palmyre, le 27 mars 2016. (Photo d'illustration)
Un drapeau du groupe Etat islamique retrouvé dans Palmyre, le 27 mars 2016. (Photo d'illustration) Reuters

C'est une problématique longtemps négligée. Derrière l’image d’un terrorisme hypermasculinisé, telle que véhiculée par Daesh, celle de ces femmes parties grossir les rangs de l’organisation jihadiste. Des suiveuses, des épouses pieuses, soumises, et surtout inoffensives. Du moins le pensait-on, encore récemment, jusqu’à ce mois de septembre 2016 et l’arrestation de 5 jeunes femmes, dans l’affaire de l’attentat raté de Notre Dame de Paris. Aujourd'hui, les acteurs de l'antiterrorisme concèdent eux-mêmes avoir peut-être sous-estimé le degré de radicalité de celles qui jouent un rôle actif dans la propagande et le recrutement notamment. Et l'image de la femme de jihadiste de céder sa place à celle de femme jihadiste : plus dangereuses que leurs homologues masculins s'interrogent certains ? C'est la question que l'on se pose.

Publicité

Pour en débattre :

- Edith Bouvier, journaliste, co-auteure d’Un parfum de djihad avec Céline Martelet

-  Marie Dosé, avocate au barreau de Paris, avocate de plusieurs femmes retenues au Kurdistan syrien (Par téléphone)

Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail