Fréquence Asie

Recul démocratique au Bangladesh

Audio 03:44
L'opposition accuse le gouvernement de Sheikh Hasina (en juillet 2014 sur la photo) de se servir de la lutte contre le terrorisme islamiste pour écraser l'opposition.
L'opposition accuse le gouvernement de Sheikh Hasina (en juillet 2014 sur la photo) de se servir de la lutte contre le terrorisme islamiste pour écraser l'opposition. AFP PHOTO/POOL/OLI SCARFF

Situation politique tendue au Bangladesh où la cheffe du parti d'opposition, le Bangladesh Nationalist Party, est en prison pour corruption. Khaleda Zia dénonce des manoeuvres politiques ourdies par sa rivale de toujours, la Première ministre Sheik Hasina, à la tête de la ligue Awami. Et dans ce contexte lundi (14 mai) le pays passe son examen périodique universel devant l'ONU, c'est-à-dire que l'ONU va auditionner le gouvernement l'opposition et des responsables d'ONG sur la situation des droits de l'homme. Une situation qui s'est nettement dégradée ces dernières années.