Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Le Liban après les législatives

Audio 49:00
Le Premier ministre libanais Saad Hariri pendant sa conférence de presse, ce lundi 7 mai, au lendemain du scrutin des législatives.
Le Premier ministre libanais Saad Hariri pendant sa conférence de presse, ce lundi 7 mai, au lendemain du scrutin des législatives. REUTERS/Mohamed Azakir

Dimanche dernier, pour la première fois depuis 9 ans, les Libanais se sont rendus aux urnes pour renouveler leur parlement… Des législatives avec en arrière-plan la guerre en Syrie et le rôle du Hezbollah, allié à la fois de Damas et de Téhéran, l’afflux de réfugiés du pays voisin et la corruption qui gangrène le système politique.Que vont faire de leur victoire le Hezbollah et ses alliés, notamment le parti chiite Amal ? Quelle marge de manœuvre pour le premier ministre Saad Hariri, sorti affaibli du scrutin ? Le Liban est-il revenu sous tutelle syrienne ? Quel risque pour le pays en cas de guerre ouverte entre Israël et l’Iran après le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien ?

Publicité

Invités :

- Karim Emile Bitar, directeur de recherche à l’IRIS, l’institut de relations internationales et stratégiques, professeur de relations internationales à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth,

- Aurélie Daher, enseignante chercheuse à l’université Paris Dauphine, a publié Le Hezbollah : mobilisation et pouvoir aux PUF en 2014,

- Samir Tuéni, directeur du bureau parisien du journal libanais Al Nahar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.