Accents d'Europe

L’Italie: nouveau laboratoire du populisme

Audio 19:30
Matteo Salvini, leader de Ligue, et Luigi Di Maio, chef du Mouvement 5 Etoiles (2018).
Matteo Salvini, leader de Ligue, et Luigi Di Maio, chef du Mouvement 5 Etoiles (2018). REUTERS/Max Rossi/File Photo

Le programme négocié ces derniers mois par les nationalistes de la Ligue du Nord et le mouvement antisystème 5 étoiles, fait la part belle au rejet de Bruxelles et de ses « diktats ». On trouve aussi dans ce projet beaucoup de mesures contre l’austérité, contre les migrants et l’Islam. Autant d’annonces qui sont aujourd’hui scrutées et analysées par des experts, après avoir été validées par les troupes des deux partis, dans des consultations populaires.Une méthode assez nouvelle, elle aussi. En Italie on retrouve notre correspondante Cécile Debarge.

Publicité

Avec un système de rail intégré dans la route, eRoadArlanda est le second sytème de route électrique testé en Suède
Avec un système de rail intégré dans la route, eRoadArlanda est le second sytème de route électrique testé en Suède NCC Joakim Kröger

La Suède sans pétrole
Se libérer de l’énergie fossile : c’est le pari aussi exigeant que futuriste, que fait la Suède. Pour y arriver, ses ingénieurs tentent de développer la route électrique. Selon leurs calculs, faire rouler 5% des camions à l’électricité permettrait de diviser par deux les émissions de CO2 dans le pays. Deux routes expérimentales sont donc en train d’être testées avec de vrais défis technologiques, comme l’a constaté sur place Laurent Berthault.

Démocratie Twitter
De la démocratie locale, aidée par le numérique et les réseaux sociaux. La petite commune de Jun située dans le sud de l’Espagne, près de Grenade, aime se faire appeler le village Twitter. Depuis 2011, le maire a mis au point une communication horizontale avec ses administrés via le réseau social. A tel point que le cofondateur de Twitter s’est rendu sur place pour voir si ce nouveau modèle de démocratie participative peut être transposé à plus grande échelle. C’est le reportage sur place de Laetitia Dive.

« Le temps des égarés »
C’est une fiction qui en dit long sur le parcours du combattant de ces migrants qui tentent d’obtenir le statut de réfugiés. Un statut donné au compte-gouttes par l’OFPRA, l’organisme chargé de l’attribution du droit d’asile en France, et la commission de recours la CNDA, la Cour nationale du droit d’asile. Fortes d’une enquête poussée sur le terrain, la réalisatrice Virginie Sauveur et la scénariste Gaëlle Bellan ont mis l’accent sur l’importance du récit lors de l’audition de ces demandeurs d’asile. L’un des personnages vend d’ailleurs aux migrants des fictions susceptibles de convaincre les autorités françaises. Gaëlle Bellan a répondu aux questions de Catherine Rolland. Le temps des égarés sera diffusé ce vendredi 25 mai sur la chaine franco-allemande Arte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail