C'est pas du vent

La dégradation de l'environnement pénalise les plus pauvres

Audio 48:30
Des immeubles sous le Smog à Pristina au Kosovo en janvier 2018.
Des immeubles sous le Smog à Pristina au Kosovo en janvier 2018. REUTERS/Hazir Reka

Les inégalités environnementales dans la collection La vie des idées aux Presses universitaires de France." > Respirer un air pur, avoir accès à la beauté de la nature, manger sainement… Ces droits sont devenus un luxe. Les pollutions de l'air, de l'eau et la répartition des sites dangereux ou toxiques affectent en priorité les plus pauvres dans l'ensemble des pays du monde. Si bien que l'on peut affirmer que la dégradation de l’environnement accroît les inégalités sociales. C'est ce que démontrent la philosophe Catherine Larrère et l'économiste Éloi Laurent dans leur dernier livre Les inégalités environnementales dans la collection La vie des idées aux Presses universitaires de France.