Accéder au contenu principal
La marche du monde

Israël au pluriel (1/2)

Audio 48:30
Dans une rue à Jérusalem, le 23 octobre 2015.
Dans une rue à Jérusalem, le 23 octobre 2015. © AFP/THOMAS COEX
50 mn

Ils s’appellent Segall, Shlomo, Lucien, Shimon ou Ziad, et toutes et tous vivent sur une même terre. Une terre à la fois promise aux juifs et aux arabes au début du XXème siècle, sous la colonisation britannique. Une terre dont le partage par un vote historique de l’ONU a donné naissance en 1948 à l’Etat d’Israël tandis que l’Etat palestinien n’a toujours pas vu le jour.70 ans plus tard, la société israélienne s’est enrichie de multiples vagues d’immigration. Et si tout le monde apprend l’hébreu en arrivant, chacun pratique sa langue d’origine… On parle le russe, le français ou l’anglais… et on parle également l’arabe car un Israélien sur 5 est palestinien.En rencontrant Segall, Shlomo, Lucien, Shimon ou Ziad, c’est autant de versions de l’histoire que nous allons entendre, éclairées par les analyses du politiste Denis Charbit.

Publicité

Un documentaire en deux épisodes signé Valérie Nivelon, réalisé par Sophie Janin et Hugo Violas avec la complicité de Juliette Flamant.
Archives sonores : Laurence Sarniguet et Cécile Rogue.
Remerciements à toutes celles et ceux qui ont accepté d’être enregistrés.

Mille mercis à Segall Shoshany, Shimon Zafrani et au Service des Archives de Dégania Aleph, le premier kibboutz créé en 1910.

 

A lire :
- Israël et ses paradoxes, de Denis Charbit
- Le tapissier de Jérusalem, de Lucien Lazare.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.