Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Une organisation internationale pour mettre fin aux abus sexuels dans l’Eglise

Audio 19:30
A Genève, les victimes et représentants d'associations comme Para La confianza, La parole libérée, mais aussi des activistes ou des experts, à l'origine de la création d'Ending Clerical Abuse.
A Genève, les victimes et représentants d'associations comme Para La confianza, La parole libérée, mais aussi des activistes ou des experts, à l'origine de la création d'Ending Clerical Abuse. © Daphné Gastaldi
Par : Catherine Rolland
22 mn

C’est l’un des dossiers les plus sombres de l’Eglise catholique, ces cinquante dernières années : les abus sexuels. Le pape François avait promis la tolérance zéro. A quelques jours de sa visite en Suisse, des associations internationales ont saisi l'occasion pour lui lancer un message fort. A Genève, elles ont annoncé la création d’un réseau mondial inédit: « Ending Clerical abuse », « Pour en finir avec les abus du clergé ». Elles attendent du Pape des mesures fortes et concrètes contre la pédophilie dans l’Eglise. Daphné Gastaldi.

Publicité

Editions Allary

L’arme politique du football
J-3 avant le lancement de la Coupe du Monde en Russie. On se souvient que le choix de ce pays pour organiser le Mondial 2018 avait suscité des controverses en 2010. Car pour le Kremlin, le football a toujours été considéré comme une arme politique. C’est ce que nous explique notamment Régis Genté avec Nicolas Jallot dans son livre Futbol, le ballon rond de Staline à Poutine, une arme politique. Allary Editions.
 

Récupérer, recycler, remettre en vente… une démarche citoyenne et écologique qu’adoptent de plus en plus de militants. En Suède, la municipalité d’Eskilstuna, à l’ouest de Stockholm, a ouvert il y a trois ans un centre commercial qui ne vend que des objets d’occasion, collectés auprès des particuliers. Et ça marche : 700 clients par jour, une dizaine de magasins, un café et un centre de conférence qui ont généré un chiffre d’affaires d’un million d’euros. Laurent Berthault.

Le centre commercial d’Eskilstuna où se vendent des objets d’occasion auxquels on a donné une seconde vie.
Le centre commercial d’Eskilstuna où se vendent des objets d’occasion auxquels on a donné une seconde vie. © RFI/Laurent Berthault

Les jeunes Hongrois, derniers de la classe en langues étrangères. L’apprentissage des langues étrangères progresse, selon Eurostat. 84 % des écoliers européens apprennent au moins une langue étrangère. C’est 16 % de plus qu’en 2005. Mais la Hongrie est à la traîne. Florence La Bruyère.

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.