Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Grand Paris: les classes populaires repoussées toujours plus loin des villes?

Audio 48:30
Quartier neuf des Docks à Saint-Ouen (93), sorti de terre en 2015, qui doit compter 6000 logements d’ici 2000.
Quartier neuf des Docks à Saint-Ouen (93), sorti de terre en 2015, qui doit compter 6000 logements d’ici 2000. RFI/Charlie Dupiot

Le Grand Paris voit éclore de nouvelles stations de métro, en banlieue, là où les loyers commencent déjà à flamber. Mais il s'accompagne aussi de l'expropriation, et de l'expulsion progressive des habitants modestes, présents depuis des décennies, mais poussés toujours plus loin de la capitale.  Après s’être désindustrialisées, les grands villes n'ont plus besoin d'employés, ni d'ouvriers, mais bien de cadres.  Quel avenir pour les habitants de ces classes populaires ? Pourquoi semblent-elles être devenues indésirables dans les villes ; reléguées à la périphérie ? Quel accès à l’emploi pour elles ? Que racontent ces politiques de déguerpissement, pratiquées à Paris et ailleurs, de nos sociétés ?

Publicité

Grand reportage de Charlie DUPIOT.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.