Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Présidentielle mexicaine

Audio 49:00
Le candidat à la présidentielle mexicaine Andres Manuel Lopez Obrador salue ses supporters lors de son rassemblement de clôture au stade Azteca, à Mexico.
Le candidat à la présidentielle mexicaine Andres Manuel Lopez Obrador salue ses supporters lors de son rassemblement de clôture au stade Azteca, à Mexico. REUTERS/Edgard Garrido

Favori de la présidentielle du 1er juillet, Andres Manuel Lopez Obrador promet une révolution radicale. Le deuxième plus grand pays d'Amérique latine se sent pris au piège d'une démocratie aux institutions gangrénées par la corruption, et sur laquelle l'ombre du crime organisé pèse lourdement. Conséquence : sept Mexicains sur dix ne se sentent pas en sécurité. Regard et analyse.

Publicité

Invités :

  • Paula Lopez Caballero, historienne et anthropologue. Chercheuse au CNRS rattachée au CERI de Sciences Po et à l'UNAM, Université nationale de Mexico.
  • Alain Rouquié, politologue, ancien ambassadeur de France au Mexique, directeur de recherche émérite à la Fondation nationale des Sciences politiques. Auteur de Le Mexique, un Etat nord-américain, aux éditions Fayard.
  • Jean Rivelois, sociologue, chercheur à l'IRD, auteur de Drogue et pouvoir, du Mexique au paradis, aux éditions L'Harmattan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.