Reportage Afrique

Congo-Brazzaville [2/5]: les ex-combattants du Pool en attente de désarmement

Audio 02:18
«Colonel» Ntumi Sita Nganga Ley, chef des ex-combattants de Kindamba (Pool).
«Colonel» Ntumi Sita Nganga Ley, chef des ex-combattants de Kindamba (Pool). RFI/ Florence Morice

Deuxième volet de notre série de reportages dans le département du Pool, au Congo-Brazzaville. Cette fois aux côtés des anciens combattants. Ils sont estimés à 7 500 par les Nations unies, même s’il est difficile de connaître leur nombre exact. L’accord de cessez-le-feu signé il y a six mois prévoyait leur désarmement. Mais ces derniers posent un préalable : la levée du mandat d’arrêt lancé, il y a deux ans, contre leur chef, le pasteur Ntumi. Une question délicate toujours pas réglée. Et l’impatience grandit parmi ces ex-combattants qui sortent petit à petit des forêts.