Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

A la recherche des criminels coloniaux: le Général Emile Storms

Dans les rues de Léopoldville (Kinshasa) quelques mois avant la déclaration d'indépendance du Congo belge.
Dans les rues de Léopoldville (Kinshasa) quelques mois avant la déclaration d'indépendance du Congo belge. AFP
Par : Elikia M'Bokolo
1 mn

Héros de la colonisation ou banal criminel ? Mort en 1918, Emile Storms est une figure banale de la conquête du continent africain par l’Europe. Son nom apparaît en très bonne place parmi les fondateurs de l’« Etat Indépendant du Congo », propriété privée du roi des Belges Léopold II. Il en incarne la brutalité et la rapacité. Envoyé en Afrique Centrale pour officiellement combattre la traite arabo-swahili des esclaves, il s’illustre aussitôt par ses violences contre les Etats africains : pillage des œuvres d’art incarnant la spiritualité et l’organisation politique ; incendie des établissements humains ; exécution réputé exemplaire des chefs récalcitrants. Un assassin, disent aujourd’hui les historiens. Avec Michel Bouffioux de Paris Match Belgique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.