La marche du monde

Repenser la mondialisation avec Serge Gruzinski

Audio 48:30
Serge Gruzinski, lors de sa conférence inaugurale des Jeudis de l’IHEAL, le 21 janvier 2016.
Serge Gruzinski, lors de sa conférence inaugurale des Jeudis de l’IHEAL, le 21 janvier 2016. Pierre Roux/IHEAL

Jeudis de l’IHEAL, et c’est en exclusivité sur RFI en 2016." > A écouter ou réécouter, je vous propose une sélection de nos meilleures émissions jusqu’au début du mois de septembre 2018. Changeons de point de vue, regardons l’histoire de la mondialisation autrement, c’est la proposition de Serge Gruzinski, lors de sa conférence inaugurale des Jeudis de l’IHEAL, et c’est en exclusivité sur RFI en 2016.

Publicité

« L’avenir est un miroir où se reflète le passé », écrit Serge Gruzinski*, Grand prix international d’Histoire 2015.

Car, depuis des années, Serge Gruzinski s’intéresse à l’histoire longue, globale et connectée, il cherche l’expérience fondatrice de la mondialisation, et il la trouve dans la conquête de l’Amérique par les Espagnols à la renaissance.

L’historien nous parle avec une grande clarté de l’occidentalisation et du métissage, mais aussi du regard de la chrétienté et de l’islam sur la conquête du nouveau monde. Pour Serge Gruzinski, on ne peut comprendre l’occidentalisation de l’Amérique latine sans revenir à l’histoire de l’Afrique et au commerce des esclaves.

 

Avec Olivier Compagnon, le directeur de l’IHEAL, nous vous proposons de partager la pensée de Serge Gruzinski sur l’Amérique latine et la mondialisation.

* Serge Gruzinski
Directeur de recherche émérite au CNRS et ancien directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Serge Gruzinski a produit une oeuvre majeure sur la mondialisation ibérique du XVIe siècle et sur l'histoire des sociétés de l'Amérique coloniale, traduite dans de nombreux pays. Parmi ses livres les plus marquants, figurent La guerre des images de Christophe Colomb à Blade Runner 1492-2019 (1990) ; La pensée métisse (1999) ; ou encore Les quatre parties du monde. Histoire d'une mondialisation (2004). Son dernier livre, L'histoire, pour quoi faire ? (2015), suggère de lire les multiples bouleversements affectant les sociétés contemporaines à l'aune d'un passé de plus en plus négligé à l'heure actuelle.
 

** Les jeudis de l'IHEAL

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail